- Études / Rapports, Blog

Comment les solutions locatives peuvent-elles stimuler la productivité et la durabilité ?

Les clients ne souhaitent plus posséder des biens et ils exigent désormais des modalités de paiement toujours plus souples pour les biens qu’ils utilisent. Il appartient donc aux fabricants de produits de penser au cycle de vie et à la maintenance de leurs produits après la vente sachant que les solutions de location jouent un rôle essentiel dans la croissance et de la viabilité des entreprises. S’ouvrir à l’économie du partage et de l’usage, c’est se donner les moyens de pouvoir gagner en productivité. À l’échelle du commerce et de l’industrie, il faut pour cela prendre en compte un aspect de plus en plus important, la « consommation collaborative ». Autant de concepts qui, s’ils deviennent les moteurs de l’industrie lourde, devront s’inscrire dans une approche impliquant des changements stratégiques au sein des entreprises pour se traduire par des gains de productivité. L’économie du partage transforme des secteurs comme celui des transports et des loisirs et bouleverse les circuits classiques à mesure que les consommateurs échangent entre eux les biens dont ils ont besoin. Elle ne se cantonne toutefois pas à l’échange entre particuliers de biens sous-utilisés mais s’étend aussi à l’économie basée sur l’abonnement, une offre commerciale qui transforme la notion de propriété. De nos jours, les gens sont disposés à payer en fonction de l’utilisation qu’ils font d’un bien plutôt qu’à supporter le coût de possession de ce bien. Dans ce contexte, les modalités d’interaction entre fabricants et clients changent profondément. Les fabricants ne vendent plus un produit, mais construisent des relations à long terme qui se poursuivent souvent pendant toute la durée de vie du produit et sont basées sur l’utilisation du produit plutôt que sur la propriété.

Les concessionnaires automobiles proposent aujourd’hui des solutions de location dans le cadre desquelles les clients paient pour utiliser un véhicule pendant deux ou trois ans, entretien compris, car ils ne souhaitent plus en être propriétaires. Les solutions locatives sont, pour les entreprises comme pour les clients, un moteur pour migrer vers une économie de l’usage, affirme Pascal Layan, Directeur Général Adjoint chez BNP Paribas Leasing Solutions.


Le secteur automobile est, par exemple, à la croisée du progrès technologique, de l’économie de partage, des efforts actuels de réduction des embouteillages et de la recherche de modes de transport plus durables. C’est ainsi qu’ont fleuri de nombreuses plateformes en ligne de location à court terme de voitures, véhicules utilitaires et vélos.

COMPORTEMENT DES CONSOMMATEURS

L’essor de l’économie du partage a suscité des réactions de la part des constructeurs traditionnels. En septembre 2016, le géant américain Ford a racheté Chariot, une plateforme de réservation de navettes peer-to-peer à San Francisco. Chariot desservait 28 itinéraires collaboratifs à l’aide de ses 100 Ford Transit 15 places en fonction des demandes des usagers. Ford envisage aujourd’hui de faire appel à des algorithmes pour planifier les trajets en temps réel. En investissant dans des plateformes peer-to-peer, les constructeurs et fabricants traditionnels comme Ford, General Motors et Caterpillar peuvent obtenir une image très précise des comportements des consommateurs et de leurs modes d’utilisation. « Il existe des arguments irréfutables en faveur de l’intégration de l’analyse des données à la prise de décisions financières, qui incitent les consommateurs finaux et fournisseurs à faire comprendre à leurs secteurs respectifs qu’il convient d’avoir une vision plus stratégique du leasing », précise Pascal Layan. En comprenant l’évolution de la demande des consommateurs, les entreprises peuvent gérer leurs inventaires et anticiper l’usage qui sera fait de leurs produits. Si la transformation des secteurs traditionnels au gré des progrès technologiques s’est avérée être une force disruptive, elle est également l’occasion pour les entreprises de comprendre et répondre aux besoins des clients à mesure qu’ils s’éloignent de modèles basés sur la propriété pour embrasser des solutions d’abonnement à la demande. Au-delà de ces aspects, le leasing a un rôle clair à jouer dans la création et le soutien d’une économie plus viable. Maintenant que les fabricants voient par-delà la simple vente une relation à long terme basée sur un paiement à l’usage, il leur appartient de se départir du modèle traditionnel de l’obsolescence programmée, autrement dit de la vocation actuelle des fabricants de PC et de téléphones à lancer constamment de nouvelles versions d’un même produit pour vendre en plus grandes quantités. Dans le secteur agricole, il est dans l’intérêt manifeste des propriétaires terriens d’assurer des modes de culture plus durables. D’autant que l’agriculture est parfaitement adaptée aux solutions locatives dans la mesure où les agriculteurs, dont le fond de roulement dépend de l’élevage de bétail ou de la production de cultures, ont besoin de souplesse dans l’utilisation d’équipements agricoles qui sont essentiels à leur activité mais pas utiles en permanence. Les agriculteurs peuvent louer les tout derniers équipements pour gérer leurs cultures et obtenir des informations sur les rendements prévus.  En louant ce matériel, qui serait bien trop onéreux à acheter, ils bénéficient des technologies les plus récentes.

CYCLE DE VIE

Lorsque les entreprises préfèrent louer qu’acheter, les fabricants d’équipements doivent se demander ce qu’il se passe une fois le produit vendu, mais aussi comment étendre le cycle de vie de ce produit afin de favoriser sa réutilisation et de contribuer à sa durabilité. Il en ressort un cercle vertueux de consommation collaborative pendant le cycle de vie du matériel. BNP Paribas Leasing Solutions travaille avec les fabricants et utilisateurs finaux à l’élaboration de solutions flexibles qui ne soient pas uniquement basées sur le paiement d’un bien, mais aussi sur son utilisation. Dans un contexte d’offre de solutions tout-en-un, comprenant la maintenance et le renouvellement, l’avantage de louer plutôt que d’acheter s’impose d’autant plus qu’il s’agit de mettre à jour et de recycler des équipements. Ce modèle de location constitue le fondement de l’économie circulaire, qui va se substituer à l’économie linéaire à mesure que les ressources seront utilisées aussi longtemps que possible pour en retirer une valeur maximale tout au long de leur utilisation. Si un client paie pour utiliser un produit pendant trois ans, ce produit pourra être utilisé par quelqu’un d’autre à la fin de ce cycle. « En tant que société de leasing, nous sommes en mesure de promouvoir l’économie circulaire. Lorsqu’un produit arrive en fin d’utilisation et devient obsolète, il est retourné au fabricant ou à un centre spécialisé dans le recyclage pour réintégrer le cycle de production. En tant que société de leasing, nous avons un rôle prépondérant à jouer dans la création et le recyclage infini des biens », explique Pascal Layan.