- Actualités

En quoi l’économie de l’usage va secouer le secteur agricole

Nous sommes nombreux à ne pas posséder nos téléphones ou encore nos voitures ; nous les louons. Chaque mois, nous payons des frais d’abonnement et, en retour, avons accès à l’équipement pour une durée déterminée. Cela a du sens ! Compte tenu de la vitesse à laquelle évolue la technologie, si nous achetons un produit, ce dernier sera sans doute dépassé ou inefficace avant même d’avoir pu rentabiliser son achat.

Dans le secteur de véhicules utilitaires, par exemple, cette pratique est de plus en plus courante. L’activité agricole, elle, a traditionnellement favorisé l’achat des machines. Toutefois, les pressions exercées sur les marchés poussent les agriculteurs à chercher un avantage concurentiel. Pour cela, ils peuvent se tourner vers des machines innovantes mais pour lesquelles ils devront trouver un financement. C’est à ce moment-là que l’économie de l’abonnement peut les aider à financer leurs investissements.

Le marché agricole est saisonnier et les machines coûtent cher. Des facteurs tels que les cycles de remplacement de l’équipement, l’efficacité énergétique et les fluctuations saisonnières ont un impact important sur les budgets et les prévisions agricoles. Le financement en leasing est une solution de plus en plus populaire car il permet aux agriculteurs d’obtenir l’équipement dont ils ont besoin sans avoir à l’acheter.

CYCLES DE REMPLACEMENT

Les machines agricoles sont utilisées dans un environnement extérieur qui peut être difficile. Confrontés à l’usure des machines ou à leur obsolescence, les agriculteurs doivent faire faire à des dépenses dont ils préféreraient se passer.  Le leasing leur permet de ne plus avoir à acheter et revendre leurs équipements de façon régulière. Grâce à cette solution, ils pourront avoir accès à des équipements plus récent à un coût très bas, voire sans coût supplémentaire.

efficacité énergétique

Les normes actuelles exigent que les machines agricoles soient plus écologiques, utilisent moins d’énergie et émettent moins d’émissions polluantes. Le coût de production de tels équipements est plus élevé, ce qui a un impact sur le prix d’achat pour le consommateur final. Cette règlementation sera certainement amenée à se durcir dans les années à venir et le mise en conformité deviendra de plus en plus coûteuse pour les agriculteurs.

FLUCTUATIONS SAISONNIèRES

Une exploitation agricoles fonctionne selon les saisons : toutes les saisons n’apportent pas de revenu. Par exemple, dans le cas d’une exploitation spécialisée dans les cultures du sol, il est probable qu’elle tire le maximum de ses bénéfices au moment de la récolte. De nombreuses sociétés de financement d’équipements professionnelles s’adaptent à cette fluctuation des revenus. Les paiements mensuels peuvent être ajustés pour s’adapter aux flux de trésorerie, ce qui permet aux exploitants de mieux gérer leur budget.

Qui dit différentes saisons dit différentes machines. Là encore, peu d’exploitations utiliseront une moissonneuse au printemps. Les modèles basés sur l’abonnement permettent aux agriculteurs de louer l’équipement dont ils ont besoin lorsqu’ils en ont besoin.

L’ECONOMIE DE L’USAGE

Le financement par abonnement est une tendance qui peut impacter tous les acteurs du secteur agricole, que ce soit les agriculteurs, les fournisseurs, les entreprises d’agro-technologie et leurs investisseurs.

Il existe plusieurs solutions de financement et il s’agit pour eux de choisir celle qui sera la plus adaptée à leur activité. La plupart des contrats engagent à long-terme, pour 4 à 5 ans. Il faut donc déterminer si cette solution sera suffisamment souple. Il est important de comprendre les avantages et les coût liés à tout plan de financement et de choisir le plus adéquat pour son activité, afin de rester compétitif.

SHARE

We are #1 in Europe on the agriculture market